Faisons de l’Estrie un milieu inclusif, affirmatif et sécuritaire pour les personnes trans, non-binaires et en questionnement !

Qui sommes-nous?

TransEstrie a pour mission principale de soutenir les communautés trans et non-binaires de l’Estrie en créant des services qui leur sont destinés et en représentant leurs intérêts auprès des institutions, organismes et établissements de l’Estrie afin que leurs services soient adaptés aux réalités trans et non-binaires.

Nos services

Soutien

En groupe ou de façon individuelle, nous offrons plusieurs services de soutien aux personnes trans, non-binaires, en questionnement sur leur identité de genre ainsi qu’à leurs parents et leurs proches. Nous organisons aussi diverses activités pour ces communautés.

Formation

Nous offrons des formations sur une multitude de sujets concernant les communautés LGBTQ+ dans les milieux professionnels et scolaires. Nous offront aussi de l’accompagnement individuel pour adapter vos services aux besoins des communautés LGBTQ+.

RDAAG

La Ressource de distribution d’articles d’affirmation du genre (RDAAG) permet aux personnes trans, non-binaires et en questionnement de se procurer des produits très peu accessibles dans la région, comme des binders, des packers, des gaffs et des prothèses mammaires.

Assermentation

Nous pouvons assermenter les demande de changement de prénom et/ou de mention de sexe, et accompagner les personnes trans et non-binaires qui souhaitent remplir ces documents.

Prochains événements

No event found!

La transition médicale vous mystifie?

Avec le Conseil québecois LGBT, nous avons écrit un guide qui explique les différentes options de transition médicale au Québec, de l’hormonothérapie aux chirurgies, des lettres de recommandation aux bloqueurs d’hormones!

Aidez-nous à maintenir nos services!

Vous voulez soutenir TransEstrie? Faire un don, c’est la manière la plus directe de le faire! Même un petit don permet d’acheter des articles d’affirmation du genre ou de soutenir une personne trans ou non-binaire dans le besoin.

Définitions pratiques

Acronyme de lesbiennes, gais, bisexuel.le.s, personnes trans, Queer, en questionnement, intersexes, asexuel.le.s, aromantiques, agenre, two-spirit (bispirituel.le)

Personne dont l’identité de genre ne correspond pas au sexe qui lui a été assigné à la naissance.

Personne dont le genre correspond à celui qui lui a été assigné à la naissance.

Terme parapluie pour désigner les personnes dont l’identité de genre n’est pas exclusivement féminine ou masculin. Certaines personnes non-binaires utilisent des étiquettes plus précise pour décrire leur(s) genre(s), comme agenre, bigenre, pangenre, fluide dans le genre, neutrois, etc. Les personnes non-binaires sont trans par définition, mais ce ne sont pas toutes qui décident de s’identifier à ce terme.

Vécu trans. Terme préféré à transsexualité ou transgendérisme, qui sont des termes qui relèvent de l’autoidentification des personnes trans, et qui ont une connotation pathologisante lorsqu’ils sont imposés sans consentement.

Homme qui a été assigné fille à la naissance, le plus souvent parce qu’il est né avec une vulve.

Femme qui a été assignée garçon à la naissance, le plus souvent parce qu’elle est née avec un pénis.

Personne dont les caractéristiques sexuelles sont considérées « ambiguës » par le corps médical. Elles subissent encore beaucoup de violences médicales, dont des mutilations génitales et hormonales.

Façon dont une personne exprime, consciemment ou non, son identité de genre par le langage, l’apparence, le maniérisme et toute autre forme d’expression.

Expression de genre différente de ce qui est attendu par la société au vu de son genre ou de son sexe assigné. Par exemple, un homme qui porte du maquillage, une personne non binaire qui porte une robe, une femme qui ne s’épile pas.

Attitude discriminatoire envers les personnes qui sont ou que l’on suppose être trans, non-binaires et non conformes dans le genre. Discrimination de personnes du fait de leur transitude, leur non binarité, leurs organes génitaux ou leur expression de genre.

Présomption que les femmes ont un vagin, les hommes un pénis et qu’il n’y a que deux genres. C’est le penchant systémique de la transphobie, qui efface les vécus trans dans la plupart des sphères de la société.

Processus non linéaire et unique à chaque personne trans, visant à faire reconnaître son genre, autant à soi-même qu’aux autres, notamment en modifiant son expression de genre. Une transition peut avoir des aspects sociaux, médicaux et légaux.

Malaise ressenti par une personne par rapport à des caractéristiques genrées de son corps ou à son expression de genre, ou la manière dont ils sont perçus par les autres. Le degré de dysphorie peut grandement varier d’un moment et d’une personne à l’autre. Il n’est pas nécessaire de ressentir de la dysphorie de genre pour être trans.

Vous avez des questions? Contactez-nous!

Partenaires

Nous aimerions remercier le REMDUS pour sa participation financière à TransEstrie.